Vue d’ensemble des ouvrages
sur cette page

La sociologie de la Bretagne contemporaine m’a amené à réfléchir à la place que les États démocratiques accordent aux identités minoritaires. Ceci me conduit, désormais, à étudier le nationalisme majoritaire — notamment le nationalisme français. De nouveaux travaux sont à venir…

Articles et chapitres extraits

French Nationalism

Is there a revival of French nationalism?

« Is there a revival of French nationalism? » in in Adebowale Akande et Bruce E. Johansen (dir.), Nationalism: Past as Prologue, New York, Nova Science Publishers ; chapitre accepté de 33 pages, à paraître début 2021.

Retour sur une célèbre définition du nationalisme

Article
Ronan Le Coadic (éd.) (2018). Francis Favereau : mélanges en hommage au passeur de mémoire, Skol Vreizh, p. 433-449

Éléments nouveaux sur les attitudes des Bretons envers les étrangers

Résumé : La presse française se fait régulièrement l’écho d’un risque de « repli identitaire », d’une part, et d’une montée de la xénophobie, d’autre part, deux phénomènes qui sont susceptibles d’être corrélés. Qu’en est-il en Bretagne ? Les Bretons sont réputés enclins à faire état de leur identité. Est-ce le signe d’une forme de xénophobie ? Nous appuierons notre étude sur les résultats inédits de deux sondages réalisés selon la méthode des quotas : l’un en 2003 auprès d’un échantillon de 1 300 personnes (Le Coadic, Ouest-France & TMO 2003) et l’autre en 2013, auprès de 1 003 personnes (BCD & TMO 2013).

Article
Lapurdum
. Vol. XIX, p. 375–387.

Tourists or pigs
Interview pour le magazine Planet

Planet, n° 170, April-May 2005, p. 63-67.